LE QUATRIEME POUVOIR

Publié le par frenchpuma




Ce n'est jamais la bonne stratégie pour un président de s'en prendre aux médias dans une démocratie.

Les gens sont évidemment attachés à un quatrième pouvoir, et, quand ils entendent leur président mettre la presse en accusation pour expliquer ses propres erreurs, ils le jugent toujours sévèrement.

Et pourtant, c'est bien ce qui se passe actuellement en France et aux Etats-Unis, avec Sarkozy et son "copain" Obama.







C'est étrange de voir que ces dernières semaines, les deux hommes ont commis la même erreur majeure, alors qu'ils sont tous deux confrontés à une situation politique difficile, qu'ils plongent dans les sondages, et qu'ils ont beaucoup de mal à faire accepter leurs réformes par la population.



Nicolas and Jean Sarkozy: Nicolas Sarkozy suffers most humiliating climb-down of presidency
La presse est responsable du fiasco Jean Sarkozy !


Sans doute ont-ils pensé que critiquer les médias plairait au public, détournerait l'attention (les conseillers d'Obama ont lancé de violentes attaques contre Fox News, tandis que ceux de Sarko accusent la presse de vouloir détruire sa présidence), et les ferait tous deux passer pour des victimes afin de susciter la compassion.



Mais les résultats de cette stratégie anti-média se révèlent désastreux.

D'abord, cela n'a pas du tout marché dans l'opinion. Au contraire, les gens ont trouvé ces attaques injustifiées, totalement exagérées, grotesques, et ridicules.

Ensuite, et pire pour les deux présidents, les journalistes sont maintenant solidaires, et déterminés à résister à ces tentatives présidentielles de réduire leur indépendance.

Les deux hommes ont accusé les journalistes d'être partisans, de remplir le rôle d'un parti d'opposition : on a dit que Fox News était la voix des Républicais, et en France, on a dit que les médias étaient en fait la nouvelle opposition, étant donné qu'il n'existe plus d'opposition politique.

Et maintenant, comment les journalistes vont-ils réagir quand ils s'apercevront que le pouvoir exécutif essaie de les faire taire, selon vous ?


Jusque là, la presse, aussi bien en France qu'aux Etats-Unis, avait beaucoup aidé la présidence.
Les médias ont sans aucun doute contribué grandement à l'élection de Obama et à celle de Sarko.

Maintenant, ils vont sûrement contribuer à leur chute...

Commenter cet article