Du pain et des jeux !

Publié le par frenchpuma

Voici une définition que j'ai prise sur Internet :

La célèbre formule "Du pain et des jeux" date de l'Antiquité romaine.
C'est Juvénal qui en est l'auteur. Il l'a écrite pour évoquer les besoins fondamentaux du peuple de Rome qui vivait alors dans la misère. Pour éviter les émeutes et les révoltes, les consuls et les empereurs ont organisé des distributions de farine gratuite, avec l'aide des boulangers devenus fonctionnaires d'Etat au 2ème siècle avant J-C.

Les intellectuels romains avaient en horreur les jeux car ils permettaient aux Césars de faire oublier les problèmes de Rome, les erreurs dans l'administration municipale, les défaites sur les champs de bataille ou encore la corruption omniprésente à l'époque.

L'expression «Du pain et des jeux» fut ainsi inventée afin de décrire comment le peuple pouvait être «endormi» par du divertissement et un accès aux premières nécessités.



Le Président Obama n'a -t-il rien de plus important à faire, que de se rendre en personne à Copenhague, afin de faire pression sur le Comité Olympique, pour qu'il choisisse Chicago comme ville organisatrice des Jeux Olympiques de 2016 ?







President Barack Obama and first lady Michelle Obama leave after the Chicago 2016 bid presentation during the 121st International Olympic Committee session at the Bella Center in Copenhagen, Friday, Oct. 2, 2009. Chicago, Madrid, Rio de Janeiro and Tokyo are competing for the right to host the 2016 Summer Olympic Games. The IOC will choose the winning city in a vote on Friday in Copenhagen. (AP Photo/Charles Dharapak, Pool)



Alors que l'on apprend à l'instant même que le taux de chômage atteint un niveau jamais connu ces dernières années aux Etats-Unis (près de 10 % de la population active !, chiffre donné il y a cinq minutes par une dépêche de l'AFP), on croit rêver en lisant ça...

Dès son arrivée à Copenhague, après un vol de nuit à bord d'Air Force One, le président américain s'est rendu devant le Comité International Olympique qui devait rendre sa décision en fin de journée.

"Je suis venu en supporter passionné des Jeux olympiques et paralympiques, en défenseur convaincu du mouvement qu'ils représentent", a-t-il dit dans son discours.

"Mais je suis avant tout venu en représentant du peuple américain qui espère accueillir le monde sur les rives du Lac Michigan, au coeur de notre nation en 2016."

Premier président américain à s'adresser au CIO, Barak Obama a rappelé qu'il avait vécu et voyagé dans différents endroits avant de s'installer à Chicago.

"Dans les rues de Chicago, j'ai travaillé aux côtés d'hommes et de femmes qui étaient noirs ou blancs, Latinos ou Asiatiques, de gens issus de toutes les classes de la société, de toutes les nationalités et de toutes les religions", a-t-il dit.

"Je suis venu ici aujourd'hui pour vous exhorter à choisir Chicago pour les mêmes raisons qui m'ont fait choisir Chicago il y a près de 25 ans."

Les raisons qui m'ont rendu amoureux de cette ville que j'appelle toujours ma ville et pas seulement parce que c'est là que j'ai rencontré la femme que vous venez d'entendre même si je suis sûr qu'après avoir appris à la découvrir cette semaine vous conviendrez qu'elle est un atout pour la ville", a-t-il dit.

"Je vous exhorte à choisir Chicago. Je vous exhorte à choisir l'Amérique. Si vous le faites, si nous faisons ce bout de chemin ensemble, je vous promets que la ville de Chicago et les Etats-Unis feront en sorte que le monde soit fier d'eux."
(source : L'Express)









Est-ce que Michelle Obama n'a rien de plus urgent à faire que de passer plusieurs jours au Danemark, afin de raconter ses souvenirs d'enfance à Chicago ?

Ces histoires personnelles ; l'histoire de son père : qu'est-ce qu'on en a à faire ?

Est-ce que je me trompe, ou bien il y a actuellement une crise économique terrible qui plonge la population américaine dans une situation de détresse totalement sans précédent, qui ruinent la vie de millions de familles ?



Est-ce que le couple présidentiel n'a rien de mieux a faire ? Ne devraient-ils pas plutôt assurer leurs compatriotes de leur soutien, comme ont su si bien le faire Franklin and Eleanor Roosevelt pendant la Grande Dépression ?

Car est-on bien sûr que ces "pains et ces jeux" sont vraiment ce dont lepeuple a besoin à l'heure actuelle, ou  ne serait-ce pas plutôt le seul moyen qu'a trouvé un président incompétent pour détouner l'attention de son incapacité à réformer son pays comme il l'avait promis ?

Commenter cet article

marie 03/10/2009 11:21


Obama vient de se recevoir une bonne claque : ça va lui faire du bien et lui mettre peut être un peu de plomb dans sa grosse tête.


FrenchNail 03/10/2009 06:15


Rien que dans le passage mentionne, 10 "je". Le discours d'Obama et de Michelle:"Moi je, moi je et encore moi je". Completement egocentriques ces deux-la.

Le meilleur grand titre de commentaire de la claque danoise: The Ego has landed.

Le meilleur commentaire: Obama, a man loved by many, feared by no one.

Le vent a definitivement tourne.