UNE CRISE ? QUELLE CRISE ?

Publié le par frenchpuma

French article ; English article below

La famille présidentielle doit arriver à Phoenix, en Arizona, dans la soirée, après une visite au Parc National de Yellowstone, et une réunion publique destinée à présenter la réforme de l'assurance maladie.

Ils doivent atterrir à  l'aéroport
Sky Harbor à l'heure du dîner, et se rendront à l'hôtel Phoenician ce samedi soir, où ils vont passer deux nuits.




Le Phoenician Hotel




Dimanche matin, toute la petite famille se rendra en avion au Grand Canyon (voir notre article d'hier), et retournera à Phoenix le soir même.

Lundi matin, le président s'adressera aux vétérans des guerres de l'étranger, (à la National Convention of the Veterans of Foreign Wars), au Phoenix Convention Center.


A cette occasion, ses supporters et ses opposants ont prévu de se faire entendre, même si les manifestants contre sa réforme ont décidé d'attendre lundi matin, au moment où Obama prononcera son discours, pour exprimer publiquement leur colère.



Malgré tout, hier déjà, les protestations ont commencé, à l'occasion de la première étape du voyage présidentiel.



Mister O. était à Belgrade (dans le Montana), où il a animé une réunion publique.


Là, il a rendu responsable les médias de consacrer trop d'attention aux opposants à sa réforme, et à leurs manifestations.




President Barack Obama speaks during a town hall meeting in a hanger at Gallatin Airfield in Belgrade, Mont. Friday, Aug. 14, 2009.

(AP Photo/Alex Brandon)




Pas une seule fois il n'a reconnu avoir fait des erreurs...
Non, il a simplement préféré rendre les autres responsables de toute cette agitation, comme d'habitude.


Et pourtant, croyez-moi, il y a encore des gens très courageux, qui sont déterminés à ne pas le laisser faire ce qu'il veut sans résister, et qui n'ont pas peur de dire tout haut ce qu'ils pensent.






Protesters congregate outside a town hall style meeting attended by President Barack Obama at a hangar at Gallatin Field Airport in Belgrade, Montana. Obama on Friday blamed headline-hungry television networks for enflaming an ugly backlash by foes of his top priority effort to offer health care to all Americans.

(AFP/Getty Images/Anne Sherwood)






Et, contrairement à ce que vous raconte les médias inféodés, ces gens comme vous et moi sont loin d'être des fascistes.


La preuve : Même les médecins, maintenant se joignent à ce concert de protestations.


“Quand vous regardez de près ce que contient ce projet de réforme, il y a une protection très forte qui va donner le quasi monopole à une poignée de compagnies d'assurances", explique le docteur  Dr. Eric Novack, qui a prévu de se faire entendre, lundi, lors de l'une de ces manifs.
"Cela signifie que l'Etat va totalement contrôler la santé et l'assurance maladie de tous les
Americains.”

Novack s'est totalement impliqué dans cette réforme, et il a toujours pensé qu'un changement était nécessaire, mais pas la réforme que Obama propose.



Peu importe... Obama n'en a que faire...



Lui, tout ce qu'il veut, c'est pouvoir profiter des belles chambres d'hôtel, son passe-temps favori depuis qu'il a été élu président.




Comme je l'ai dit plus haut, le président et sa famille vont arriver tout à l'heure et s'installer sur le site magnifique et prestigieux du Phoenician, sur Camelback Road, au pied de la montagne. Ils vont passer deux nuits à l'hôtel.



Cette résidence hotelière de luxe est classée cinq étoiles, ce qui veut dire le top du top dans les classements des hotels.

Le site comprend :
la superbe piscine ; un centre de bien-être de spa ; une multitude de restaurants gastronomiques, dont la Steakhouse du célèbre chef
Jean-Georges Vongerichten.

Toutefois, on ne sait pas vraiment si les Obama seront logés sur le site principal, ou un peu à part, dans l'une des résidences du Phoenician, qui se trouvent plus à l'abri sur le parcours de golf.






 





Jeudi dernier, le site Web de l'hôtel affichait toujours des disponibilités pour la suite présidentielle pour ce week-end, au tarif de 1 600 dollars la nuit. Toutefois, vendredi, elle n'était plus disponible.

De même, les 60 chambres suites que compte l'hôtel étaient toutes prises pour ce week-end.


Mais surtout, ne soyez pas déjà choqués par tout ce faste :
car ce ne sont pas encore des vacances officielles.
En fait, les vacances de Obama et de sa famille n'ont pas encore débuté (!). Elles commenceront la dernière semaine du mois d'août, à Martha' Vineyard, dans une propriété à 25 000 dollars la location estivale !



Ah, ça c'est sûr, la famille présidentielle a de l'argent à dépenser, contrairement à la plupart des Américains qui sont complètement fauchés !

.

Car non seulement ils vont profiter de leur suite, mais ne doutons pas qu'ils vont aussi faire leur shopping de rentrée, dans les magasins de luxe situés près de l'hôtel...

 

Kate Birchler, qui est la directrice du marketing de la galerie marchande de Scottsdale, pense que l'emploi du temps de Obama lui laissera plein de temps pour aller faire du shopping, et elle a déjà préparé ses promos.


Les boutiques de luxe près de l'hôtel ne manquent pas : le site est actuellement la propriété de la chaîne hotelière Starwood qui fait partie du grand groupe Sheraton.


Rappelons nous que lors de sa dernière visite à Paris et à LOndres, en juin dernier, Obama et toute sa petite famille avaient trouvé largement le temps et l'argent pour dévaliser des magasins de luxe. Ils avaient dîné au restaurant situé au pied de la Tour Eiffel, et avaient à cette occasion boudé le couple Sarkozy qui leur en veut encore !

 












Conclusion :
Il y a une crise mondiale, et américaine, mais, visiblement, elle ne touche pas la famille présidentielle...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article