Sarko va demander à Obama de marcher sur l'eau !

Publié le par frenchpuma

French article ; English article below

"Obama n'est pas au niveau" !


Pour une fois, ce n'est pas nous qui le disons, mais son "copain", notre cher président Nicolas Sarkozy !

Rappel des faits :

http://europumas.over-blog.com/pages/SELON_SARKO_OBAMA_EST_UN_FAIBLE_-1298486.html

Pourtant, Nicolas Sarkozy vient de se rendre compte qu'il était en train de créer un véritable incident diplomatique, entre la France et l'Espagne, et aussi avec les Etats-Unis.

Et il n'est pas très courageux,  vous savez...


Pris de panique tout à coup, devant ce qui ressemble beaucoup à un nouveau dérapage de l'arrogant petit homme jaloux du grand homme d'Amérique,  L'Elysée dément à l'instant que le président ait tenu de tels propos sur le président américain et le premier ministre espagnol !

Mais ne vous y trompez pas : cela ne veut certainement pas dire que Sarko n'a pas tenu ces propos sur Mister O.



En effet, ce qu'a rapporté Libération hier, vient confirmer ce qui avait déjà été révélé par un autre journal français il y a quelques jours.

Sarko a tout simplement eu peur, vu le tollé médiatique déclenché par ses propos dans la presse anglo-saxonne. Car comme vous le savez, la presse américaine ne supporte pas que l'on s'en prenne à son chouchou !


Mais n'allez pas penser que Sarkozy regrette en quoi que ce soit les mots très durs et cruels qu'il a prononcés envers son copain américain :

Barack Obama : "un esprit subtil, très intelligent et très charismatique. Mais il est élu depuis deux mois et n'a jamais géré un ministère de sa vie. Il y a un certain nombre de choses sur lesquelles il n'a pas de position [...] il n'est pas toujours au niveau de décision et d'efficience". 

Très agacé, il a aussi ironisé sur l'"Obamania" des médias, et a annoncé que le 6 juin, quand Obama viendrait en Normandie, il lui demandera de marcher sur l'eau !  : "Je vais lui demander de marcher sur la Manche, et il va le faire, vous verrez..." (info révélée par l'hebdomadaire l'Express).



Car Obama, il ne le supporte vraiment pas !

 

La preuve :

 

si tout était faux...

 

 pourquoi l'Elysée n'a-t-elle pas aussi démenti les informations publiées par le "Journal du Dimanche" du 11 avril.

 

Après le G20 et le sommet de l'Otan, le journaliste du Journal du Dimanche, Claude Askolovitch, qui a de très bonnes sources auprès du chef de l'Etat, écrivait ceci:

 

"Le président français est agacé par ce qu'il juge être la naïveté ou le suivisme des médias [à propos d'Obama].



Quand on lui parle de Barack Obama, de son impact auprès des jeunes Européens, de sa capacité à toucher directement les opinions publiques, Sarkozy ironise: ce beau moment de communication comptera moins que la réalité des faits. (...)

 

Obama lui-même serait parfois moins ferme qu'il n'y paraît. Au sommet de l'Otan, il aurait proposé de repousser la nomination du nouveau secrétaire général, le Danois Rasmussen, pour ménager la Turquie, avant de l'entériner sous la pression française et allemande. Flottant, Obama? Le président américain serait moins libre qu'on ne le croit. Un portrait en négatif de l'ami américain, suggéré par Nicolas Sarkozy, l'ami des Américains."

 






Sarkozy a donc tout compris sur Obama, et pour une fois on est d'accord avec lui :
Obama est un phénomène de mode ; une créature médiatique ; quand on gratte le vernis, il n'y a rien dessous ; il n'a aucune expérience ; aucune opinion sur rien et passe son temps à changer d'avis ...

Pour résumer :

un amateur qui se  prend pour le Messie !

Bien dit, Sarko !

Commenter cet article