UN AUTRE PRESIDENT ; LA MEME GUERRE INTOLERABLE

Publié le par frenchpuma

French version ; English version below

Contrairement à tout ce qu'affirment continuellement les médias inféodés : rien n'a changé en Amérique depuis le 20 janvier.

Sous la présidence Bush, il y a eu des manifestations massives contre la guerre en Irak...

Et bien, devinez ce qui s'est passé cette semaine, et particulièrement aujourd'hui ?




Scènes de protestation vues ce jour à New York et Washington...



Des centaines de manifestants anti-guerre se sont rassemblés ce samedi à Washington et à travers le pays tout entier à l'occasion du sixième anniversaire de l'invasion de l'Irak.

La Coalition ANSWER, à l'origine de ces manifestations a expliqué que plus de mille associations s'étaient jointes à ce mouvement afin de réclamer la fin immédiate de la guerre.
Sur les pancartes, on pouvait lire "On a besoin d'emplois et d'écoles, pas d'une guerre !" ou bien "Arrêtez la guerre" près du Lincoln Memorial à Washington.

Les manifestants réclament au président Obama de retirer les troupes américaines d'Irak immédiatement, rappelant que des milliers d'Iraquiens ont trouvé la mort, tout comme des milliers de soldats américains sont morts ou blessés dans ce conflit.

Ils ont aligné une centaine de cercueils en carton entourés de drapeaux américains et de drapeaux d'autres pays qui participent aussi à cette guerre.

Les manifestants expriment leur déception : plus de George Bush au pouvoir, et pourtant c'est la même chose avec Obama. Celui-ci les a laissés tomber en ne mettant déjà pas fin tout de suite à cette guerre odieuse.




D'autres inquiétudes se sont aussi exprimées : la présence accrue des troupes américaines en  Afghanistan et le même soutien des Etats-Unis à Israël.

Les manifestants ont donc rappelé leur volonté de voir les dollars dépensés non pas à financer des guerres, mais à créer des emplois, des logements, à améliorer le système éducatif et la santé.

A Los Angeles, et à San Francisco, même son de cloche.


A San Francisco, jeudi 19 mars, un manifestant est arrêté par la police parce qu'il avait bloqué la circulation.


 

A Union Square, où les manifestants se sont postés dans une station de métro à l'abri de la pluie, certains affirmaient que le président Obama, continue toute la politique de Bush, y compris la plus controversée.
Un étudiant raconte : "Quand je suis allé en Indonésie, le pays de naissance de ma mère, tout le monde s'est moqué de notre gouvernement. Obama reprend systémqtiquement tout ce que faisait Bush."

Debra Sweet, qui dirige l'association Le Monde ne peut attendre, demande à ce que les Etats-Unis retirent toutes leurs bases militaires d'Irak, et surtout que le gouvernement n'étende pas son occupation à l'Afghanistan.
"C'est tout de suite que la guerre en Irak doit prendre fin
", dit Sweet.
Et surtout, ajoute-t-elle, le gouvernement américain doit arrêter de menacer le Pakistan et de tuer des civils dans ce pays en envoyant ses drones.
Au nom du peuple américain, cela est tout à fait intolérable."


A environ cinq heures de l'après midi, certains manifestants se sont rassemblés devant l'Agence pour l'emploi des carrières militaires, brandissant des pancartes "Arrêtez l'occupation et la Torture pour un Empire !" Le Monde ne peut attendre !"

D'autres  habillés tout en noir, et leur visage sous des masques qui les faisaient ressembler à des fantomes, tenaient solennellement des pancartes portant le nombre de civils tués.

A Ground Zero également, des militants anti guerre ont tenu une veillée pacificique pour marquer le sixième anniversaire de la guerre.

Manifestations aussi à Philadelphie mercredi.


“Nous ne fermons pas les yeux sur ce qui se passe" dit Heather LaMastro, l'une des jeunes manifestantes.
"Le changement d'administration n'a rien signifié pour nous, car nous voyons toujours les mêmes politiques. par exemple, Obama continue d'appliquer le Patriot Act, et il ne respecte pas le calendrier qu'il avait établi pour le retrait des troupes."  

Quand il était en campagne, Obama avait promis un retrait immédiat, dès sa prise de fonction.
Puis, il a commencé à dire qu'il retirerait les troupes dans un délai de six mois.
Puis les six mois sont devenus 16, puis 23 mois. Pëndant ce temps, des troupes supplémentaires ont été envoyées en Afghanistan.
Rappelons que l'élection de Obama est due en partie à cette promesse de mettre fin à ces guerres intolérables.
Il avait promis la transparence dans sa manière de gouverner, et le voilà qui imite Bush sur le secret et la torture, il n'a pas fermé Guantanamo non plus : mais le savez-vous ? Les médias passent leur temps à prétendre le contraire ! De même comme nous l'avons déjà écrit ici, il autorise les prisonniers à être transférés et torturés dans d'autres pays, sans avoir été jugés, et même sans avoir été condamnés pour quoi que ce soit. Le Patriot Act, est non seulement toujours en vigueur, mais en plus, les écoutes téléphoniques sont toujours autorisées sans mandat judiciaire, ce qui est totalement illégal depuis l'affaire du Watergate.



Quand on voit la continuation des mêmes politiques et des mêmes pratiques d'un gouvernement à l'autre sans interruption ni changement notoire, cela prouve bien que ce n'est pas le président qui gouverne.

Je pense que Obama n'est en fait qu'une marionnette, comme Bush l'avait été.

Après huit ans de présidence Bush, l'Amérique aurait mérité un véritable leader. Un vrai Commandant-en-chef.
Il est désormais clair que Mister O. n'est pas ce leader.

Commenter cet article

oligo 22/03/2009 15:28

Je revois tous ces bobos pendant la campagne, nous affirmer qu'avec Obama, le monde allait voir ce qu'il allait voir, devenir meilleur. Il n'y aurait plus aucune guerre, tout le monde serait réconcilié, tous les ennemis d'hier seraient les meilleurs amis, etc... j'en passe... Et qu'est-ce qu'on a maintenant, je vous le demande ? Bush III, et peut-être pire !