ON RECHERCHE MINISTRE DU COMMERCE !

Publié le par frenchpuma

 

Le Sénat doit décider mercredi prochain s'il confirme ou non le choix de Obama de Gary Locke comme Ministre du Commerce...

Obama a finalement nommé Locke, ancien gouverneur de l'Etat de Washington.



Rappelons que le premier choix de Obama pour ce poste était Bill Richardson, obligé de renoncer car impliqué dans une affaire de corruption.
Puis Obama avait opté pour Judd Gregg, un Républicain, mais celui ci a finalement refusé, car il a estimé qu'il y avait trop de différences entre la politique menée par le président et ses propres convictions.

Mais ce que pas mal de gens ignorent encore, c'est la manière dont Obama s'est comporté après que Judd Gregg ait finalement décliné l'offre.

Et cette histoire nous en dit long sur le sérieux avec lequel Obama a formé son gouvernement.

Obama est un amateur, et nous avons donné ici maints exemples de son amateurisme;

En voici une nouvelle preuve, révélée par Andy Borowitz, il y a quelques jours :


Selon borowitzreport, en février dernier, frustré de n'avoir toujours pas trouvé son nouveau secrétaire au commerce, le président Barak Obama a posté l'offre d'emploi sur craiglist.org, le géant américain de la petite annonce en ligne.

Inséparable de son Blackberry et encensé par la presse du monde entier pour son habile utilisation des nouvelles technologies dans sa campagne présidentielle, Obama continue donc de jouer le rôle du "Président 2.0" en utilisant un service communautaire pour recruter son nouveau secrétaire au Commerce. (Petit rappel : Dès son élection, le 4 novembre 2008, à la tête des Etats-Unis, le Président Barack Obama a annoncé que son mandat serait placé sous le signe du participatif et donc du web 2.0. ! )





L'offre a failli être accepté par un musicien, Josh Hurtstein, habitant à Williamsburg, qui a renoncé au dernier moment, se rendant compte qu'il serait obligé de déménager !

"Si je n'ai pas encore trouvé un secrétaire au Commerce, j'y ai trouvé une superbe paire de ski" , déclarait Obama au moment de la publication de l'annonce




Toute l'histoire est risible, et sonne comme une plaisanterie.

Hélas, le seul problème, c'est que ce n'est pas une plaisanterie.

C'est l'Amérique de Obama  !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 16/03/2009 13:31

J'ai une suggestion : que les Américains passent une petite annonce sur Internet pour recruter un nouveau président, compétent celui-là !

Clément 16/03/2009 08:50

A croire que chez les Démocrates, les gens compétents pour être ministres ne sont pas nombreux !