RIEN A CACHER ?

Publié le par frenchpuma



Alors comme ça, la vieille histoire refait sans arrêt surface, après tout.

Il y a quelques jours seulement, un juge fédéral de Washington a rejeté une plainte concernant la citoyenneté de Barack Obama.

Le juge, James Robertson, a déclaré que cette affaire était une perte de temps, et a même laissé entendre que l'avocat du plaignant devrait verser des dommages et intérêts à celui du président.

De nombreux autres recours similaires ont été déposés ces derniers mois auprès des tribunaux, mais tous ont jusqu'ici connu le même sort.



Dans cette nouvelle affaire, les plaignants étaient un groupe de militaires, certains toujours en activité, d'autres retraités. Ils partagent tous la même préoccupation : ils ne pensent pas que Barack Obama remplissait les conditions établies par la Constitution américaine pour être élu président.

Mais ce qui devient de plus en plus étrange, c'est la somme d'argent que Barack Obama a désormais dépensé (presque 800 000 dollars), afin de rémunérer trois équipes d'avocats différentes, chargées de tout faire pour empêcher le public d'avoir accès au certificat de naissance de Barack Obama. J'ai bien dit "certificat de naissance" et non "certification", document qu'il a publié sur Internet avant son élection. 






Dans l'une des plaintes qui a été rejetée récemment, le cabinet d'avocats qui le représentait a même menacé de porter plainte. Le juge a parlé lui-aussi de la nécessité pour les plaignants de devoir verser un dédommagement financier afin de payer les frais d'avocats.  

Dans le cas dont nous parlons aujourd'hui, celui qui était présenté par des soldats, l'un deux, toujours en activité, qui avait déclaré penser que Obama ne remplissait pas les conditions pour être président, a été sommé officiellement de ne pas parler à la presse. Et cela sous aucun prétexte.
Intimidation... Intimidation...  

 
Je me demande simplement ce que Obama nous cache, et pourquoi il dépense autant pour ne pas rendre son certificat de naissance public. Et je me pose aussi la question de savoir pourquoi la COur Suprême refuse depuis le début d'entendre parler de cette histoire.




CAR RAPPELONS-NOUS QUELQUE CHOSE D'IMPORTANT :
aucun officiel de Hawaï n'a jamais confirmé que Barack Obama était effectivement né à Hawaï. Ils ont seulement confirmé qu'il existait bien un certificat de naissance au nom de Barack Hussein Obama. Et ils n'ont jamais confirmé non plus que la certification de naissance publiée sur le Net était valable !
 




Pour que cessent ces "théories du complot", il faudrait que le certificat de naissance de Obama (et pas sa certification de naissance) soit rendu public, mentionnant le lieu exact de sa naissance, et le nom du docteur, pour que cela puisse être vérifié. Barack Obama pourrait le faire sur un simple coup de fil, et cela ne lui coûterait que douze dollars. Au lieu de ça, il dépense des millions et une énergie incroyable pour empêcher toute publication du document, et à ce rythme, il en sera bientôt à un million de dollars rien qu'en frais d'avocats !



Pourquoi dépenser tant d'argent et risquer de perdre en crédibilité pour une polémique à laquelle il pourrait très facilement mettre un terme ?
On ne peut pas s'empêcher de le soupçonner et de penser qu'il doit vraiment avoir quelque chose à cacher !

Barack, on voudrait croire que tu es bien né à Hawaï !
Alors, s'il te plaît, Barack, publie ce certificat de naissance et fais taire tes ennemis. Les gens n'ont pas besoin de voir un tel sujet divertir leur attention en période de grave crise économique. Publier ce document pourrait peut-être aider ceux qui sont contre toi rejoindre ceux qui te soutiennent. Tous les supporters du président devraient tenir ce genre de discours et l'implorer ainsi !



Comme le montre ce sondage, pour une majorité d'Américains en tout cas, la question de la citoyenneté de leur nouveau président ne devrait pas être prise à la légère, ni être systématiquement rejetée comme l'a fait la Cour Suprême jusqu'à présent. Il s'agit d'une affaire sérieuse...

Commenter cet article

FrenchNail 14/03/2009 15:41

Obama de l'honneur, non pas vraiment. Mais Washington, Adams, Jefferson, Franklin et les autres peres fondateurs eux en avaient. Et ils ont voulu montrer que leur nation etaient une nation de gentlemen. Le probleme c'est qu'en ce depuis une dizaine d'annees on a des mecreants au pouvoir.

oligo 14/03/2009 10:58

Un système qui repose sur l'honneur ?
Elle est bonne, celle-là !
L'honneur ? Il en a, Obama ?

FrenchNail 14/03/2009 00:22

La question repose sur les criteres d'eligibilite imposes par l'article II de la constitution americaine a tous les candidats a la presidence.

Il leur faut avoir 35 ans au minimum, avoir reside sur le territoire americain pendant les dix ans precedant la candidature et avoir la qualite de citoyen "Natural Born".

Une majorite ecrasante d'americains confondent ce dernier critere avec celui de (simple) citoyen americain.

Alors qu'en fait cette qualite de Natural Born imposee uniquement au President definit une categorie restrainte d'americains. Pour avoir la qualite de citoyen Natural Born, il faut que le citoyen en question A)soit ne sur le territoire des US, ET B) que ses DEUX parents aient ete citoyens americains au moment de sa naissance.

Cette definition n'a jamais changee. Elle se trouve dans le traite ecrit par Vatel au XVIIIeme sur la citoyennete ecrit et a toujours ete confirmee par la jurisprudence.

Aux dernieres elections aucun des deux candidats principaux n'etait eligible. Le pere d'Obama n'etait pas citoyen americain au moment de la naissance d'Obama et McCain n'est pas ne sur le territoire des US. Il est ne au Panama, a l'hopital de la ville de Panama.

Les deux partis ont donc passe un motus vivandi pour que la question ne soit pas soulevee et meme enterree.

Presenter son certificat de naissance, pose donc a Obama un serieux probleme. Au-dela de l'identification de son lieu de naissance, c'est la preuve que son pere n'etait pas americain au moment de sa naissance.

L'abheration c'est que le systeme electoral ne prevoit pas de verification automatique de l'eligibilite des candidats presidentiels. C'est un systeme qui repose sur l'honneur. Les candidats soumettent des declarations faites sous serment ou ils stipulent remplir les criteres d'eligibilite. Et les choses en restent la.

Et meme maintenant, le parti Republicain ne voit pas d'un tres bon oeil cette question, car McCain a accepte 75 millions de dollars de fonds publics pour sa campagne et que ces fonds pourraient devoir etre rembourses si la question ete tranchee.

De plus, a l'heure actuelle, tout le monde s'accorde a dire qu'un scandale presidentiel de cette magnitude mettrait les US a genoux.

Donc pour l'instant, toute l'intelligencia mache au pas et essaye d'ignorer les proces.

Cependant, Donofrio, l'un des plaintiffs d'un des proces presente en Janvier a la cour supreme, est en train de mettre en place un nouveau proces base sur une toute autre approche de la question.

Donc affaire a suivre.