MISTER O. NE PAIE PAS SES FACTURES !

Publié le par frenchpuma

 Américains, méfiez-vous !

Vous ne devriez pas faire confiance à votre président quand il vous promet, dans son message radiophonique hebdomadaire, qui vient d'être diffusé, que l'effet des réductions d'impôts contenues dans le plan de relance va commencer à se faire sentir dès le mois d'avril.

Apparemment, votre nouveau président n'est pas très digne de confiance quand il s'agit de factures et de chiffres...

Demandez donc à la ville de Chicago !
La ville de Chicago attend toujours le remboursement des 1,74 millions de dollars qu'elle a dépensés pour organiser les festivités du 20 novembre à Grant Park, le soir de la victoire de Obama.





Un des porte paroles de la ville responsable du budget, Peter Sacles, a déclaré avoir demandé ce qu'il en était de cette facture impayée, au DNC (la direction du Parti Démocrate) cette semaine, d'après une révélation faite ce vendredi par le Chicago Sun Times.
La réponse du DNC par l'intermédiaire d'une porte parole, Stacie Paxton, a été la suivante : "Nous sommes en train d'examiner plusieurs coûts et factures."
C'est donc ainsi, que selon elle, s'explique ce retard dans le remboursement des frais engagés par la ville.
Le même journal avait aussi révélé en Décembre que le coût total atteignait ces 1,74 millions de dollars : par exemple, la ville a dépensé un million de dollars rien que pour assurer la sécurité.


Alors, donc, Obama ne paie pas ses dettes de campagne...
Mais cela ne me surprend pas vraiment, car je me demande en fait s'il lui reste de l'argent, vu les milliers de dollars qu'il a gaspillés pendant la période de transition, d'abord pour financer ses vacances de milliardaire à Hawaï, puis pour se payer son hôtel de luxe à Washington, avant d'emménager à la Maison Blanche.







En attendant, je suppose que les habitants de Chicago doivent vraiment être furieux, car leur maire, Monsieur Richard Daley, leur avait quand même assuré au mois d'octobre, que la campagne de Obama, qui ne manquait pas d'argent, leur rembourserait jusqu'au dernier centime des frais engagés pour les festivités organisées par la ville pour célébrer la victoire de "l'enfant du pays".
"Ce ne sera pas une visite présidentielle... C'est un événement politique, et ils ont promis de payer pour toutes les prestations", avait alors affirmé le maire. Et puis, cette équipe ne manque pas d'argent."

Beaucoup en tout cas, en ville, rappellent qu'ils ont assuré le service, et que ce service mérite maintenant d'être rémunéré rapidement.

Franchement, je ne suis pas très optimiste. Je ne suis pas sûre qu'ils verront un jour la couleur de leur argent...



Obama a beau être le héros des Américains, il a beau être plus populaire que Jesus Christ (comme vient de le révéler un sondage Harris !), la réalité est qu'il est tout simplement humain...

Et malheureusement pour eux, les gens de Chicago vont être les premiers à s'apercevoir que non seulement il ne tient pas ses promesses, mais en plus de ça, il ne paie pas ses factures !

Commenter cet article