BIENVENUE A WASHINGTON, MONSIEUR LE PRESIDENT OBAMA !

Publié le par frenchpuma

French version ; English version below





Hier, Barack Obama a accusé les gens qui travaillent dans les écoles de Washington, de paresse et d'un manque de courage...

Et bien aujourd'hui, il a reçu un accueil plutôt glacial de la part d'un autre groupe de "travailleurs" dans la capitale fédérale :
il s'agit cette fois-ci des élus Républicains à la Chambre des Représentants, et de douze élus Démocrates.

En fait, ils avaient un message pour lui :
"Bienvenue à Washington, Monsieur Obama !"


Le plan de relance du nouveau président destiné à stimuler l'économie américaine a été adopté par la Chambre des Représentants par 244 voix pour et 188 voix contre.
Mais il n'y a pas un seul élu Républicain qui a voté pour.

Et pire, même : douze Démocrates se sont joints au Républicains pour voter contre ce plan !

Cela signifie que l'Elu n'a même pas réussi à convaincre certains membres de son propre parti de l'efficacité de son plan pour relancer l'économie !







Vous vous rappelez sans doute, ce qu'il avait promis pendant sa campagne ?

Il avait prétendu pouvoir changer la manière dont Washington fonctionne. Il avait dit que le temps de la politique partisane était terminé...

Et maintenant, il se casse la figure à la première occasion qu'il a de démontrer que ce n'était pas qu'une promesse de plus.



Même si le plan de relance a été approuvé par la Chambre, on peut d'ores et déjà affirmer que Obama a échoué dans l'une de ses missions prioritaires : convaincre y compris l'opposition que son plan est un plan efficace. Beaucoup de gens, y compris parmi les experts de l'économie, ne croit pas à ce qu'il propose : ce n'est que de l'argent que l'on va dépenser en plus, sans être sûr que cela aboutisse aux résultats escomptés, c'est à dire à une relance réelle.


Au bout du compte, Obama s'est cassé les dents en ne parvenant pas à convaincre les sceptiques, et ce qui est encore plus inquiétant pour lui maintenant, c'est que les Républicains au Sénat viennent d'annoncer leur intention de s'opposer au plan lors du vote...

Cela va donc déboucher très probablement sur une bataille politique et partisane acharnée, entre Républicains d'un côté et Démocrates, de l'autre, autrement dit...
Toujours le même genre de spectacle politique auquel les Américains sont habitués...

Il est où, le changement ?



Mais soyons bien clair : en aucun cas, je ne suis en train d'accuser les Républicains de pratiquer une politique partisane. Au contraire. Je pense qu'ils ont raison de s'opposer au projet de Obama : comment pourraient-il le soutenir, quand tout ce qu'il a à proposer, c'est de dépenser les milliards de dollars des contribuables américains alors que les Etats-Unis sont déjà totalement dans le rouge ?






Obama n'a pas gagné l'élection présidentielle en promettant de dépenser 825 milliards de dollars dès les premiers jours de son mandat. Au contraire, il a fait croire qu'il saurait être prudent en matière de fiscalité, qu'il baisserait les impôts, et qu'il réduirait les dépenses gouvernementales inutiles.

Alors, maintenant, j'attends qu'il nous explique quelque chose, en répondant à cette simple question :

Comment ce plan dit de relance sous sa forme actuelle va-t-il pouvoir créer les millions d'emplois qu'il a promis, et stimuler l'économie, et en quoi sera-t-il rentable par rapport à ce qu'il aura coûté ?

Commenter cet article