HILLARY A APPRIS A PARLER LE LANGAGE OBAMIEN

Publié le par frenchpuma

French version ; English version below

Je commence franchement à me répéter, mais que puis-je faire d'autre ?
"Change we can believe in"...
Mais, il est où le changement ?

Il semble de plus en plus évident ce soir qu'il n'y aura aucun changement en tout cas dans la politique des Etats-Unis au Proche-Orient :
envois d'émissaires spéciaux (George Mitchell), condamnation du Hamas, et encouragements donnés à Israël pour qu'il continue de massacrer des bébés, des enfants et des femmes, des milliers d'innocents...


C'est vraiment dommage, mais je suis terriblement déçue par les premiers mots de Hillary sur la situation dans cette région, mots qu'elle a d'ailleurs certainement empruntés directement à son patron.

Aucune originalité... Rien de nouveau : toujours le même vieux discours que l'on entendait déja dans les bouches de George Bush et de Condoleezza Rice !


Hillary vient de donner sa première conférence de presse officielle, depuis le Département d'Etat.
Et qu'a-t-elle donc dit, à votre avis ?

 
 

Le 22 janvier, quand Hillary a reçu la visite du président Obama au Ministère des Affaires Etrangères... Elle avait l'air radieuse... Tout ça pour ça...



Elle a déclaré que Israël a le droit de se défendre et que les tirs de rockets palestiniens sur l'Etat hébreux ne pouvaient rester sans riposte.

Elle s'exprimait au moment même où l'émissaire spécial de Obama, George Mitchell, arrivait dans la région pour essayer de trouver un accord de paix.
"Nous soutenons le droit d'Israël à se défendre. Les tirs de rockets qui menacent constamment de toucher les populations en Israël ne peuvent rester sans réponse."

Ces remarques sont un message clair pour les acteurs de la région : Israël obtient ici le feu vert de Obama pour continuer ses opérations militaires à Gaza, et le Hamas s'est vu pointé du doigt comme l'agresseur.
"Il est regrettable que les leaders du Hamas pensent qu'il est préférable de provoquer la riposte d'Israël au lieu de chercher à construire un meilleur avenir pour le peuple de Gaza." a dit Hillary Clinton.

Hillary a dit que l'objectif des Etats-Unis à court terme était d'obtenir un double cessez-le-feu durable, ajoutant que la nouvelle administration Clinton se préocupait beaucoup du sort des victimes des deux côtés, et de leur souffrance.  

Interrogée sur la situation humanitaire des Palestiniens à Gaza, Hillary a répondu que les Etats-Unis faisait tout pour intensifier leur aide aux populations locales, mais pas une seule fois elle n'a indiqué précisément combien d'argent en plus serait débloqué par le gouvernement pour cette assistance, ni quand !

"Actuellement, les USA sont le seul pays à donner de l'argent pour venir en aide aux Palestiniens, et nous allons même en donner plus, car nous pensons qu'il est important d'aider ceux qui ont été touchés, et qui souffrent."

Donc, si j'ai bien compris Hillary, et pour la résumer :
les EU encouragent fortement Israël à continuer ses massacres de Palestiniens, et pendant ce temps, les Américains essaieront de venir en aide à ceux qui sont blessés et qui souffrent.


Et bien laissez-moi vous dire une chose : Hillary devrait avoir honte, elle qui a toute sa vie lutté pour améliorer la situation des femmes et des enfants du monde. Car aujourd'hui, elle a vraiment le pouvoir de faire quelque chose...

Et tout ce qu'elle trouve à faire, c'est d'envoyer le message suivant aux femmes et aux bébés de Gaza : vous allez souffrir dans les mois qui viennent, mais c'est normal. Ne vous inquiétez-pas trop malgré tout :
les Etats-Unis vous viendront en aide si vous avez tout perdu : famille, maison, etc...


Un début prometteur, en effet...

George Mitchell est venu aussi faire les présentations avec Hillary et Barack. Il vient de partir au Proche-Orient il y a quelques heures.

Commenter cet article