UNE ETRANGE TRANSACTION IMMOBILIERE...

Publié le par frenchpuma

French version ; English version below

Notre article d'hier était consacré à la révélation selon laquelle l'avocat de Tony Rezko est propriétaire de la maison des Obama à Chicago.

La question est désormais de savoir pourquoi, et comment cela est possible.
En fait, nous n'avons pas de réponse à apporter pour l'instant. Nous ne pouvons pour l'instant que vous rapporter l'histoire très intéressante également de la transaction immobilière qui a eu lieu entre Rezko, Auchi et Obama en 2005 et qui a abouti à l'achat de la demeure de Chicago par la famille Obama.

En juin 2005, Obama était très intéressé par l’achat d’une belle maison de style géorgien dans le quartier de Hyde Park à Chicago.

Sauf qu’il y avait un gros problème : la maison était trop chère. Obama ne pouvait pas s’offrir la maison de ses rêves.

 

Alors, que décida-t-il de faire à votre avis ?

Il demanda à Tony Rezko de l’aider financièrement. 

 

Mais autre problème : Rezko  n’avait pas l’argent non plus. Poursuivi par les créanciers, il ne pouvait en effet acquérir le terrain en son nom propre. Il décida donc de se servir de sa femme comme prête-nom.

 

Quelques mois plus tôt, il avait reçu, via un paradis fiscal, un prêt de 3,5 millions de dollars d'un autre personnage douteux, le milliardaire Nadhmi Auchi.

 

Le Times de Londres a mené une enquête très fouillée ce printemps : et ils ont réussi à démontrer que Nadhmi Auchi, milliardaire anglo-iraquien avait prêté des millions de dollars à Tony Rezko, juste avant que celui-ci ne conclut son « affaire immobilière «  avec Barack Obama. Auchi a consenti un prêt de 3 millions et demi de dollars à M. Rezko, par l’intermédiaire d’une société panaméenne appartenant plus ou moins au milliardaire iraquien dont le nom Fintrade Services SA. C’était en mai 2005.

 

Bien sûr, ce prêt de Auchi soulève la question de savoir si ce dernier n’a donc pas –indirectement ?- aidé Obama à acquérir sa demeure de style géorgien à Chicago .

 

 

 

Cela signifierait que la maison du nouveau président des Etats-Unis a en fait été achetée par un homme qui a été condamné par la justice, puisque Auchi a été jugé coupable dans le cadre de l’affaire Elf Aquitaine en France.

 

Question : quelles contreparties Obama, sénateur, a-t-il consenti à ces deux prêteurs ? Vous avez dit « Ethique en politique », Monsieur Obama  ?  

 

Maintenant, intéressons-nous aussi à cette transaction plutôt louche conclue entre Rezko et Obama, d’autant plus étrange que on sait maintenant que le vrai propriétaire de la maison est le propre avocat de Rezko…
 
 
Quelques semaines après le prêt accordé par Auchi à Rezko, Barack Obama a acheté sa maison de Chicago, et le même jour, le 15 juin 2005,la femme de Tony Rezko a fait l’acquisition d’une parcelle de terrain adjacente à  la maison de Obama, auprès du même vendeur.

Les propriétaires de ces deux entités ont en effet mis pour condition que la vente ait lieu simultanément. A l'époque, Obama dément avoir fait un marché avec son ami, ce qui est peu plausible, surtout qu'il a été vu visitant sa future maison en compagnie de Rezko.

Obama a toujours affirmé n’avoir jamais profité de ce terrain, pourtant deux faits troublants demeurent :

-on ne pouvait accéder à ce terrain qu’en passant par la propriété des Obama

-Obama payait son propre jardinier pour entretenir la pelouse de ce terrain...

Mrs Rezko, dont le mari à l’époque faisait déjà l’objet d’une enquête a vendu peu après(sept mois exactement) une partie de son terrain à Obama afin qu’il puisse profiter d’un plus grand jardin

On peut consulter sur le site du Times of London cette vue aérienne légendée qui explique bien l'agencement des terrains :
(extracted from this pdf file):








L’achat par Mrs Rezko de cette parcelle de terrain et la revente d’une partie de ce terrain à Obama quelques mois plus tard soulèvent bon nombre de questions, auxquelles ni Obama ni les Rezko n’ont répondu.

 

Tout d’abord, il faudrait savoir si les revenus de Mrs Rezko lui permettaient de faire l’acquisition d’un terrain très cher : 625 000 dollars exactement.

Dans une déclaration sous serment faite un an plus tard, Mrs Rezko elle-même déclarait qu’elle touchait à l’époque un salaire de 37 000 dollars, et qu’elle avait 35 000 dollars d’économie. Tony Rezko lui, a affirmé à la court qu’il « n’avait aucun revenu, aucune liquidité, aucune économie et qu’il avait des arriérés de paiement. »

 

Les Rezko étaient donc dans une situation financière difficile en juin 2005…

Il est à  noter que Mrs Rezko a été contactée par le London Times dans le cadre de leur enquête, mais qu’elle n’a pas voulu leur accorder d’entretien. Quand les journalistes lui ont demandé si c’était l’argent de son mari qui avait servi à financer l’achat du terrain, elle a répondu : « Désolée, mais je  ne peux répondre à cette question. »

Quand ils lui ont demandé depuis combien de temps son mari connaissait Auchi, elle a fait la même réponse…

 

 

Ce qui est certain, c’est que cette transaction immobilière maison / terrain soulève un problème évident : dans quelle mesure Tony Rezko a t-il aidé Obama à acquérir sa maison ?

 Mrs Rezko a payé son terrain au prix fort, alors que Obama a payé la maison 300 000 dollars de moins que le prix demandé. Ce qui signifie que le vendeur a accepté de faire un rabais à Obama : on peut se demander s’il n’a pas accepté de « brader » la maison parce qu’il réussissait à vendre le terrain adjacent en même temps… N’oublions pas que Mrs Rezko et les Obama ont fait leur achat le même jour...

Obama a toujours affirmé qu’il ne s’était pas servi de sa fonction de sénateur pour rendre des services à Tony Rezko (en échange de ce que Rezko avait fait pour lui). Pourtant, il a admis qu’en tant que sénateur de l’Illinois, il a demandé aux responsables du ministère du logement de l’Illinois de débloquer des fonds pour aider le financement d’un projet immobilier de Rezko, qui était la construction d’une résidence pour personnes âgées.

 

Obama a aussi reconnu que sa transaction immobilière avait été une erreur.

C’était en mars, pendant les primaires démocrates, un peu avant que ne s’ouvre le procès de Tony Rezko.

Il avait alors annoncé qu’il rendait l’argent que Rezko avait collecté pour sa campagne : 150 000 dollars, dont il faisait don à des associations caritatives.

En tout cas, en avril au moment où Rezko a été jugé, les médias inféodés se sont bien gardés de parler de ce procès. Seuls le Chicago Tribune et le Chicago Sun Times ont couvert l’événement. Les autres n’en ont pas dit un mot : comme par hasard…



Il ne fallait surtout pas à l’époque soulever un lièvre : la question des relations entre Rezko et Obama, et celles entre Auchi, rezko, et Obama.

Car Auchi est l’autre intervenant important dans cette histoire.

 

Mr Rezko a dit au tribunal que M. Auchi “est un ami proche ». L’avocat de Auchi a pourtant démenti cette affirmation dans son entretien accordé au Times : « Ce n’est pas vrai : mon client et Tony Rezko ne sont pas des amis proches. Monsieur Auchi a rencontré M. Rezko après le déclenchement de la guerre en Irak en 2003, et depuis, ils ont eu des relations d’affaires. »

Bill Burton, l’un des porte-parole de Obama a pour sa part nié auprès du journal toute rencontre entre Obama et Auchi :” Obama en vérité, ne se rappelle pas avoir rencontré M. Auchi. »

 

En fait, ni Obama ni Auchi ne se rappellent s’être rencontrés. Mais, lors du procès de Rezko en avril 2008, un témoin, M. Stuart Levine a affirmé que Obama et sa femme étaient présents à une réception organisée à Chicago en avril 2004 par Tony Rezko, chez lui, en l’honneur de Nadhmi Auchi en visite en Illinois.

C’était juste après que Obama ait remporté la victoire dans les primaires Démocrates pour être candidat au Sénat des EU.

Au cours de cette réception, Tony Rezko espérait persuader Auchi de soutenir financièrement un de ses projets, selon Stuart Levine.

 

Pourtant, Obama a toujours nié avoir rencontré Auchi ce jour-là.

Dans une interview accordée au Chicago Tribune ce printemps, Obama a déclaré ne même pas se rappeler avoir participé à ce dîner, et la justification qu’il a donnée pour expliquer ce trou de mémoire est édifiante : il ne se rappelle pas parce que cette réception a eu lieu en plein milieu d’une campagne sénatoriale, donc il était très occupé :

« Je n’ai aucun souvenir de cet événement » a affirmé Obama dans son interview au journal. Comme je l’ai dit, j’étais au milieu d’une campagne sénatoriale, donc vous savez je tenais des meetings sans doute six à sept fois par jour. »

 

Explication qui en soit, pourrait être recevable, sauf qu’elle est fausse.

Car, Obama n’était pas au  milieu d’une campagne : il venait de prendre le dessus sur ses adversaires démocrates tout juste trois semaines auparavant, il allait préparer sa campagne contre les Républicains : les hostilités n’avaient pas encore commencé. En effet, pour le Sénat, c’est comme pour la présidentielle, la campagne officielle ne commence vraiment qu’à la fin de l’été. Obama était loin d’être débordé. Au contraire, il soufflait un peu après avoir remporté la première manche. Donc, il ment...

 

Une copie de l’agenda de Obama montre que deux jours auparavant, le 31 mars et le 1er avril, Obama ne tenait aucun meeting de campagne. En fait, il était au Sénat de l’Illinois, où il débattait d’une proposition de loi sur les heures supplémentaires. Le 2 avril, la veille de la réception, Obama a enregistré une interview radio. Le 4, lendemain du dîner, Obama était à l’église catholique Sainte Sabine pour écouter le sermon de l’archevêque Desmond Tutu. On note d’ailleurs qu’étaient aussi présents Jesse Jackson et Louis Farrakhan, le leader de Nation of Islam, puisque c’était le jour de la commémoration de l’assassinat de Martin Luther King.

 

Donc, soyons clair:

Obama a bien participé à la réception organisée par Rezko en faveur de Auchi, et il s’en rappelle certainement. Auchi n’était pas un invité parmi d’autres : il était l’invité d’honneur. Et Rezko voulait le persuader de s’engager financièrement dans l’un de ses projets immobiliers.

Tout cela, Obama le savait très bien. Ce n’est pas un débutant : il sait comment ce petit monde politique et des affaires fonctionne. Il savait très bien ce que Rezko voulait faire, et il savait aussi sans doute que sa présence avait été souhaitée par Rezko dans le but de convaincre Auchi : en tant qu’élu de l’Illinois, il donnait du poids au projet de Rezko et il montrait que ce dernier avait des relations en haut lieu.

 

Pour résumer toute cette affaire :

- Rezko a collecté beaucoup d’argent pendant des années pour contribuer finandièrement aux campagnes électorales de Obama.





Il l’a aussi aidé à acheter sa maison :

- l’argent de Rezko provenait de Auchi

- Auchi est venu dans l’Illinois peu après la victoire de Obama dans les primaires sénatoriales.

- Pendant sa visite, Auchi a aussi rencontré le gouverneur de l’Etat Blagojevich et Obama au moins une fois, chez Rezko...

 Auchi et Blagojevich


Conclusion :  quoi qu’en dise Obama : ce n’est pas vrai quand il affirme qu’il ne connaît pas Auchi.

Il a menti au sujet de l’achat de sa maison. Il l’a acquise grâce à l’argent de deux repris de justice.

Aujourd’hui, je serais curieuse d’entendre son explication sur le fait que l’avocat de Rezko, Miceli, est le propriétaire de sa maison !

 

Ah oui, vraiment, un homme politique d’un genre nouveau.

Change you can believe in...

 

 




RAPPELS SUR REZKO ET AUCHI :

 

AUCHI :


Nadhmi Auchi ou Nadhmi Shakir Auchi est un financier britannique né le 11 juin 1937 à Bagdad, en Irak. Il vécut en Irak jusqu'en 1979, puis au Luxembourg jusqu'en 1981. Installé à Londres en 1981, Nadhmi Auchi est naturalisé citoyen britannique la même année.

Il contrôle un réseau de plus de 120 compagnies d'investissement dont des hôtels de luxe, des sociétés de télécoms au Moyen-Orient et de nombreuses affaires à Chicago. Il compte parmi les sept premières fortunes du Royaume-Uni avec une fortune de près de 2 milliards de £ mais reste un grand aussi un grand collectionneur de "casseroles" ...

 

Une grande partie des sociétés de Nadhmi Auchi est basée au Luxembourg: la Banque continentale du Luxembourg qui était contrôlée conjointement par Nadhmi Auchi et Paribas jusqu'en 1994 a ainsi compté parmi ses clients plusieurs dirigeants africains dont Bokassa, Houphouët-Boigny, Kadhafi, Mobutu et Jean-Pierre Bemba et le dictateur irakien Saddam Hussein.

 

 

 

REZKO

 

L'homme d'affaires d'origine syrienne a fait fortune à Chicago dans la restauration rapide et, surtout, l'immobilier social. Achetant des immeubles vétustes, il les remet en état et les transforme en HLM, en partenariat avec l'Etat de l'Illinois qui lui accorde contrats et subventions. Cette activité requiert des soutiens politiques, et pour les cultiver, Rezko lève des fonds pour les campagnes électorales d'hommes politiques, démocrates et républicains.
 Rezko aurait apporté plus de 150 000 dollars aux campagnes de Barack Obama, qui a été élu successivement au Sénat de l'Etat de l'Illinois en 1997, puis au Sénat fédéral en 2004.

 

On peut aussi consulter 2 de nos articles précédents sur les relations Obama / Auchi aux liens suivants :




http://europumas.over-blog.com/article-25736293.html


http://hillary.meilleur.choix.qu-obama.over-blog.com/article-22143460.html

Commenter cet article

FrenchNail 29/12/2008 17:10

Ce qui serair interessant de savoir c'est quand l'avocat homme de paille a en effet revendu la maison a Obama. Et a quel prix? Je parie que ca c'est fait lors de l'achat du bout de terrain supplementaire revendu lui par la femme de Rezko. De toute maniere maintenant que Fitzgerald est en place sur le dossier et qu'il ne peut pas etre remplace apres l'investiture sans que ca parraisse etre pour etouffer l'histoire, on finira par savoir le fin fond de l'histoire.

Petite ironie de la grande histoire: a)Obama est a la source des prets immobiliers abusifs qui ont fait ecrouler le marche immobilier et maintenant toute l'economie. b)Il a ete oblige de monter un financement louche avec Rezko pour acheter la maison des reves de Michelle suite a la grimpe des prix ayant decoulee des prets abusifs et de la speculation s'en suivant. c)Maintenant que le marche immobilier s'est ecroule, la valeur de la maison et du terrain a du suivre HAHAHA!!!

plumedecib 29/12/2008 09:49

n'ayant jamais été touchée par l'obamania, je dois dire que je-me-marre-... enfin tant qu'il est encore temps... Un président issu de l'Illinois... My God ! Cordialement...