QUI EST LE PROPRIETAIRE DE LA MAISON DE OBAMA ?

Publié le par frenchpuma

French version ; English version

Si j'étais Obama, je resterais un peu plus longtemps que prévu à Hawaï, car le retour en Illinois, avant le déménagement à Washington risque d'être quelque peu difficile.

En effet, notre ami Barack a de sérieux soucis avec sa demeure de Chicago.




 Cela pourrait-il être l’affaire qui le fera tomber ?


Apparemment en tout cas, le Ministre de la Justice Patrick Fitzerald s’intéresse de plus en plus à la transaction immobilière faite avec Rezko.

Quand Barack Obama a acheté sa propriété de Chicago en juin 2005, il a été aidé financièrement par le promoteur immobilier Tony Rezko, récemment reconnu coupable de 16 délits, et qui est actuellement en prison, dans l'attente de sa peine.





Tony Rezko est bien entendu mêlé au scandale qui touche aussi actuellement le gouverneur de l’Illinois Blagojevich, puisqu’il a été jugé coupable d’avoir touché des pots-de-vins de plusieurs personnes qu'il a aidées à rentrer en  contact avec le gouvernement de l’Illinois (on en revient toujours et encore à ce gouverneur véreux).
Tony Rezko est dans l’attente actuellement de sa peine de prison...

 



Or, on apprend maintenant que la maison des Obama serait actuellement propriété de l’avocat de Tony Rezko, Micelli.



William Miceli est avocat : il travaille pour un cabinet d’avocats de Chicago,

Chicago law firm Miner, Barnhill & Galland, qui a aussi par le passé employé Obama.


La polémique au sujet du propriétaire présumé de la maison de Obama a commence quand un site Internet a publié un document de 48 pages qui révélait que Micelli possède bien la maison des Obamas, située 5046 S. Greenwood.  

(website called News and Commentary for Thinking People published a 48-page document )


Le Trésor Public du Cook County a enregistré la propriété de Obama sous le numéro 20-11-115-037-0000 et qui confirme que c’est bien Miceli qui est destinataire de l’envoi de l’avis d’imposition de taxe foncière !


 



Le site World Net Daily a alors à son tour mené une enquête très sérieuse, consultable à :

http://worldnetdaily.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=84101


Et WND a confirmé que l’avis d’imposition de la propriété de Obama est bien expédié à l’adresse de Miceli, pas à celle de Obama.

Eric Herman, porte-parole du Cook County pour ce qui concerne les affaires d’imposition, a confirmé au World Net Daily que Miceli a bien reçu l’avis de taxe foncière de la propriété.

Mais Monsieur Miceli n’a pas souhaité répondre aux questions qui lui ont été posées…  

WND a demandé à l’équipe de transition de Obama et au DNC (organe dirigeant du parti démocrate) des explications, mais n’a reçu aucune réponse.


Il faut rappeler que le 21 janvier 2008, lors d’un débat présidentiel, Hillary Clinton s’était interrogée sur les liens entre Tony Rezko, et Barack Obama. Suite à cette remarque faite publiquement, William Micelli avait contacté le Washington Post, pour mettre les choses au point. Il leur avait expliqué que Obama avait travaillé sous ses ordres dans ce cabinet d’avocats.


Le Washington Post écrivait alors que « Obama a démenti avoir travaillé en tant qu’avocat pour Rezko ou pour une de ses entreprises, mais qu’il avait “effectivement consacré quelques heures de son temps » à s’intéresser à un projet immobilier dans lequel Rezko et une église de Chicago étaient impliqués. Miceli en profita à l’occasion pour vanter les qualités de Obama jeune avocat à l’époque, mais il s’attacha surtout à minimiser l’importance de tout travail que ce dernier aurait effectué pour Rezko. Obama “faisait ce que le cabinet d’avocats lui demandait de faire” a confié Miceli au journal.

 

 

Les implications de cette révélation sont énormes : cela signifie que Obama a menti. Il a affirmé avoir payé des impôts fonciers d’un montant de 26 000 dollars pour 2007.


Mais l’affaire est loin de s’arrêter là…

 



Nous allons vous raconter dans un prochain article la transaction douteuse effectuée par Obama aidé par Rezko, et surtout par Auchi, personnage bien connu des Français : financier britannique né en Irak et « ami » de Saddam Hussein impliqué dans l’affaire Elf Aquitaine, et qui a fait fortune dans la vente d’armes à destinations du Moyen-Orient et les contrats pétroliers.

 

Quand nous vous disions que Obama est « associé » avec toute une panoplie de personnages vraiment peu recommandables !




.


Commenter cet article

kate 28/12/2008 19:46

Oui , vous avez de bons articles édifiants !