RIEN A ATTENDRE DE LA COUR SUPREME

Publié le par frenchpuma




On s'en doutait, mais cette fois ça y est : la décision est tombée :
La Cour Suprême n'examinera pas l'éligibilité de Obama...


La Cour Suprême des États-Unis, qui avait de fait décidé l’élection de l’an 2000 entre George Bush et Al Gore, a refusé de se mêler de ce qui apparaissait pourtant être la plainte qui avait les plus grandes chances de se voir examinée...


Il y a quelques heures seulement, les neuf juges ont rejeté le recours présenté en urgence par Leo Donofrio qui affirmait que Barack Obama n'avait pas le droit d'être président parce qu'il était citoyen britannique à la naissance.

La Cour n'a pas commenté sa décision lundi. Comme nous l'avons expliqué à plusieurs reprises ici, Leo Donofrio estimait que puisque M. Obama avait la double nationalité à la naissance -sa mère étant américaine et son père kényan étant à l'époque sujet britannique-il ne pouvait être un "citoyen naturel de naissance", une des conditions requises par la Constitution américaine pour pouvoir être président.

.

La Cour suprême reste saisie d'au moins un autre recours sur la nationalité de Barack Obama. A l'origine de cette action judiciaire, Philip Berg prétend que le président-élu est né au Kenya, et pas à Hawaï comme l'affirme sa biographie officielle. Philip Berg soutient également que M. Obama pourrait avoir la nationalité indonésienne, pays où il a passé une partie de son enfance.

Comme nous l'avons écrit dans notre article hier la plausibilité pour Obama d'être citoyen indonésien est de plus en plus forte, si l'on en juge par son parcours universitaire.

Pour conclure, on peut dire que c'est très décevant, mais que c'était plus ou moins attendu, car la Cour Suprême avait été très critiquée en 2000 lorsqu'elle avait interrompu le recomptage en Floride, "donnant" en quelque sorte la présidence à George Bush.
Nul doute qu'elle n'a pas voulu statuer contre les Démocrates une nouvelle fois...


En tout cas, la lutte continue sur Internet... 

Commenter cet article

FrenchNail 09/12/2008 01:21

En fait contrairement a ce que les medias annoncent, SCOTUS a passe en revue le cas. Ce qui c'est passe c'est qu'au vu des arguments ecrits, la cour supreme a decide en savoir assez pour statuer et n'a donc pas demande a entendre les argumentations orales. La non justification du rejet peut laisser a penser que l'obstacle etait technique. La cour n'a pas encore statuer sur le cas Berg entendu en conference la semaine derniere et un autre cas (Cort) est arrive devant Scallia. L'affaire est loin d'etre conclue. Plus le temps passe, plus les arguments juridiques presentes se raffinent. Les avocats des differents cas se concertent et rassemblent leurs efforts. Ce qui est super revelateur, c'est la couverture mediatique du proces Donofrio, qui bien qu'incomplete est etendue. Le roi n'a pas encore sa couronne que deja son trone pert de son lustre!