OBAMA : "DEPENSONS L'ARGENT DES CONTRIBUABLES" !

Publié le par frenchpuma

French version ; English version below


Le Congrès vient de reprendre ses travaux aujourd'hui même, et c'est la première fois qu'il se réunit de nouveau depuis que l'élection a eu lieu, le 4 novembre.
Bien entendu, il s'agit d'une session 'canard-boîteux" c'est à dire avec un Congrès qui est appelé à être remplacé dans peu de temps. Le Nouveau Congrès ne siègera, rappelons-le, qu'à partir du mois de janvier;

Pourtant, même dans l'ancien Congrès, les choses sont en train de changer ... pour le pire

L'effet Obama se fait déjà sentir, et ce n'est pas une bonne nouvelle pour les Américains...

Le leader de la majorité au Sénat, Harry Reid, prévoit en effet de présenter ce jour, un projet de loi destiné à renflouer l'industrie automobile, et notamment les "Géants de Detroit", qui sont General Motors, Ford et Chrysler.
Ce plan, modelé sur celui de Paulson pour venir en aide aux banques, prévoit de donner 25 milliards de dollars d'argent public aux dinosaures automobiles...





Un vote pourrait avoir lieu mercredi, mais les Démocrates ne sont pas assez nombreux pour empêcher les Républicains de faire échouer le projet. Cela signifierait qu'il faudrait peut-être attendre l'année prochaine, quand le Congrès sera dominé par une plus forte majorité Démocrate, suite aux élections du 4 novembre.

Mais on sait d'ores et déjà que Obama n'a pas envie d'attendre : il voudrait bien apparemment, que l'un de ses projets phares soit examiné, et adopté, et cela même avant de devenir officiellement président.

Donc, c'est sûr : Obama est en route pour battre tous les records du monde : avant même de prendre ses fonctions, il dépense déjà l'argent de ses concitoyens, à une allure folle et sans aucune retenue, en très grandes quantités.

Bien sûr, comme toujours, les traitres qui l'entourent, Pelosi, Reid, j'en passe et des meilleurs (ceux là même qui ont volé l'élection à Hillary), racontent aux Américains une jolie histoire.

Ou plutôt, je devrais dire : "une histoire triste. Une histoire destinée à faire pleurer dans les chaumières, afin de les faire accepter l'inacceptable...


Ils disent aux Américains que leur industrie automobile se meurt, et que si elle meurt pour de bon dans les mois à venir, c'est toute l'économie américaine qui s'écroule. Donc, l'argent des contribuables doit maintenant être distribué à l'industrie auto... C'est une question de vie ou de mort...

Vous vous rappelez comment Obama a fait pression sur les élus au Congrès au moment de l'adoption du plan Paulson qu'il a soutenu mordicus ? Il a harcelé les Représentants démocrates, les a menacés de leur couper les vivres, pour leur campagne électorale ! Les élus ont donc ETE OBLIGES DE S'EXECUTER alors qu'ils ne voulaient pas de plan Paulson !

Et maintenant, ça continue : Obama profite de sa situation de président nouvellement élu pour essayer de faire voter les membres du Congrès en faveur d'un plan qui est en fait une absurdité sur le plan économique.

Pourquoi est-ce du n'importe quoi ? 


Souvenez vous de ce que l'on répète ici depuis toujours : Obama est un danger pour son pays car il n'est pas qualifié et n'est pas compétent.
Deux semaines seulement après avoir été élu, il prouve que nous avions raison : son ignorance en matière d'économie fait froid dans le dos. Comment peut-il penser que donner de l'argent à une industrie moribonde va l'empêcher de s'effondrer (c'est ce qu'il a dit hier dans sa première interview télévisée) ?





La Maison Blanche est opposée au projet, et beaucoup de Républicains disent que le Congrès ne devrait pas aider des entreprises qui ont été mal gérées, et qui sont probablement condamnées à la faillite, qu'on les renfloue ou non par un plan spécial.


"Ce sont des dinosaures, en quelque sorte, dit un Sénateur Républicain. Je déteste dire cela, mais c'est la vérité. ce n'est pas 25 milliards de dollars qui les aidera à survivre. Cela ne fera que retarder l'inévitable.

Les trois principaux fabriquants automobiles aux Eu sont dans une situation de détresse sans précédent. General Motors en particulier, a averti que faute de fonds d'ici la fin de l'année, elle déposerait le bilan.

Le président du tout puissant syndicat automobile "United Auto Workers" a mis en garde contre la possibilité d'une faillite, disant qu'il fallait tout faire pour empêcher cela.
Et donc Obama répond immédiatement pour lui faire plaisir : dépensons sans compter et augmentons un déficit déjà abyssal !





C'est logique, n'est-ce pas ?
Ces syndicats tout puissants ont oeuvré pour le faire élire, ils ont au mieux servi ses intérêts. Et donc, maintenant, Obama leur montre à quel point il leur est reconnaissant. Il les paie en retour. Mais pas avec son propre argent...



VOICI QUELQUES FAITS QUI PROUVENT QUE L'INDUSTRIE AUTO EST TRES MAL EN POINT, ET QUE ON NE DEVRAIT PAS GASPILLER DE L'ARGENT POUR TOUT CA :

- Un ouvrier qui fabrique des voitures chez GM coute à l'entreprise 77 dollars de l'heure. CHez Toyota, le même travail est payé à peine au SMIC !



- General Motors, Chrysler et Ford. Elles ont toutes perdu du terrain ces dernières années, et sont devenues bien moins redoutables à leur concurrentes. Elles n'ont pas tenu la route face à des rivaux étrangers beaucoup plus habiles, qui ont compris, eux, le nouvel engouement du public pour les plus petites voitures. 

- Les trois géants de Détroit ont ces dernières années déjà réduit leurs effectifs, et fermé des sites de fabrication. Que vont-ils devoir faire maintenant ?

- Plus personne dans le monde ne veut acheter une voiture américaine.  Les Américains eux-mêmes préfèrent les voitures étrangères, et n'ont plus gout pour les très grosses voitures ou les 4*4.

En tout cas, les conséquences d'un tel plan font peur.
Il est évident que les Géants de Detroit profitent en réalité du passage du plan Paulson, pour demander de l'argent dans la foulée. Mais le problème c'est que General Motors perd à hauteur de 1 milliard par mois ! A quoi cela sert-il de le renflouer ?


La campagne présidentielle de Obama a été axée sur "Le Changement". Il a promis de réformer le pays dans le bon sens.

Et pourtant, l'une des premières mesures qu'il prend, c'est de garder les choses en l'état, alors qu'il sait certainement que l'ensemble va dans le mur malgré tout.

Ce que devraient faire les géants de l'automobile, c'est tout mettre par terre (donc accepter la faillite) puis tout reconstruire sur de nouvelles bases. Tuer le passé permet de redémarrer du bon pied.




Pourquoi Obama ne comprend-il pas qu'un autre plan de sauvetage ne ferait que perpétuer le problème ?
Cela le retarderait, certainement, mais pour combien de temps ?

Cela confirme l'une de mes convictions profondes : les candidats à la présidence des Etats-Unis ne devraient pas envisager la fonction s'ils  n'ont pas un minimum de connaissances sur l'économie.

On devrait leur interdire de se présenter, car ils peuvent malheureusement conduire leur pays à la ruine. Et pour Obama, ça a déjà bien commencé... 

Commenter cet article

kate 18/11/2008 12:40

je suis aussi de votre avis , mais cela est sur , il va faire pression pour se faire bien voir des électeurs en mentant de nouveau ! j'espère que les républicains tiendront bon ! il n'est pas encore en place que je sache !