DES JUMEAUX A LA MAISON BLANCHE

Publié le par frenchpuma

French version ; English version below

US President George W. Bush (R) and president-elect Barack Obama ...
Hier, à la Maison-Blanche : les deux hommes se dirigent vers le Bureau Ovale pour un entretien qui a duré moins d'une heure...
Normal, qu'ils n'aient pas parlé très longtemps : ils sont d'accord sur tout...



Pour tous les Américains qui ont voté pour Barack Obama il y a une semaine, dans l'espoir que celui-ci allait rompre avec l'ère Bush et apporter le changement tant attendu ("Change you can believe in..."), le réveil risque d'être dur à partir du 20 janvier prochain.

Hier, en voyant les images de Obama et de Bush côte à côte à la Maison Blanche, j'ai été frappé par la ressemblance entre les deux, pas physique bien sûr, mais une similarité beaucoup plus dissimulée, et profonde.

Rien de commun diront les Obamamaniaques entre ce Sauveur de l'humanité qui déchaîne les passions et ameute les foules, et un président à bout de souffle qui atteint des records d'impopularité à la fin de ses deux mandats.

Détrompez-vous ! Beaucoup de choses, au contraire, rapprochent les deux hommes, sur pas mal de points, mais là encore, elles sont méconnues du grand public, car les médias inféodés se sont bien gardés de les mettre en exergue, de peur que cela ne fasse de la publicité négative à leur chouchou.






President Bush takes President-elect Barack Obama into the oval ...
Le président encore en exercice conduit son "jumeau" dans le bureau ovale hier après midi.



Citons d'abord pêle-mêle ce qui semble le plus évident :
- l'arrogance commune 
-  l'inexpérience au moment de l'élection
- l'ignorance absolue des affaires du monde : rappelons que Obama comme Bush n'avait pratiquement pas mis les pieds hors de son pays, avant cet été de sentir l'urgence de la situation et d'entreprendre son magnifique world tour dont l'apothéose se situe bien sûr à Paris, quand le Messie américain a rencontré le Sauveur de la France, Nicolas Sarkozy 
-  l'incompétence : aucun bilan pour Obama au Sénat : encore pire que pour Bush qui lui était gouverneur du Texas 
- le mensonge sur l'Irak : Bush a fait croire qu'il y avait des armes de destruction massive en Irak ; Obama a prétendu avoir voté contre la guerre, ce qu'il n'a pas pu faire pusiqu'il n'était pas encore élu au Sénat au moment du vote en 2003 ! 
- l'entourage douteux et la rétribution faite aux "copains" une fois élu : je me demande d'ailleurs si les mafieux de Chicago, amis de Mister O. ne sont pas plus dangereux que les faucons néoconservateurs entourant George Bush 
- et l'opportunisme absolu : l'un George Bush a été réélu en 2004 dans un contexte de peur du terrorisme et de Guerre contre la terreur ; l'autre porté au pouvoir dans une Amérique aspirant à tourner la page...




This picture released by the White House shows US President ...
Premiers entretiens dans le Bureau Ovale...



Mais au delà des rapprochements évidents à faire, il y a des faits plus troublants, qui prouvent que Obama, malgré tout ce qu'il affirme, n'a aucunement l'intention de rompre avec la politique de George Bush, malgré tous les espoirs qu'il a suscités.

- "Uniters" : les deux hommes se sont présentés comme des "rassembleurs" pendant la campagne. On a vu comment Bush a rassemblé en effet. Quant à Obama, je doute qu'il parvienne à ramener à lui toute la portion du Parti Démocrate qui soutenait Hillary, et qui a refusé de voter pour lui car ces gens, comme les PUMAs, considèrent qu'il a triché pendant les primaires.

- Coopération avec le Congrès : c'est ce qu'avait promis Bush en 2000. On a vu comme il a systmatiquement fait fi de l'avis du Congrès pour imposer ses décisions. Il est à craindre que Obama fasse pire, tant il est persuadé d'être l'Elu : il est celui qui sait et qui compte imposer ses façons de voir. Nul doute que la fameuse "imperial presidency" va connaître des jours heureux dans les 4 ans à venir. La conception que Obama du pouvoir n'est même pas monarchique ni impériale à mon avis : il est encore au dessus des rois et des empereurs, il se situe dans le monde des Elus de Dieu.

D'autre part, soulignons aussi que même si Obama parvenait à trouver comme il l'a promis des alliances avec les Républicains, cela se ferait au détriment de sa base "liberal" notamment bobos et jeunes qui l'ont porté au pouvoir, donc il y aurait des déçus de toute façon.

- Des programmes pas si éloignés l'un de l'autre : voir notre page spéciale dans la section "Obama l'imposteur" : http://europumas.over-blog.com/pages/Obama_amp_Bush__Les_jumeaux__The_twin_brothers_-841822.html




US President George W. Bush and his wife Laura welcome president-elect ...
Les deux couples se saluent hier à la Maison Blanche.



Finalement, après avoir bien cherché pendant plusieurs heures ce qui pouvait séparer les deux hommes...
je n'ai trouvé qu'une seule chose, ou plutôt une seule persone...
Leur femme !

L'une est l'incarnation absolue de la modestie, du savoir-vivre, de la dignité, et de la discrétion.
L'autre respire l'ambition démesurée, l'arrogance, la confiance en soi outrancière.





This picture released by the White House shows Mrs. Laura Bush ...
Hier, Laura Bush a fait visiter la Maison Blanche à Michelle Obama : celle-ci a donc pu voir si son choix de rideaux fait il y a plusieurs mois déjà était le bon !


En fin de compte, je crois que le seul changement auquel il faut s'attendre, c'est celui du style de la First Lady !
Mais, cela suffira-t-il à contenter des Américains plus qu'impatients ?

Commenter cet article